Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

La quête du sens

Publié le par David

Sans dénigrer aucune discipline, certains enseignements ne font qu'alimenter tout au plus une conversation lors d'un souper entre amis, alors que d'autres, dynamiques et humanistes engendrent un profond changement chez l'apprenant. En effet, qui ne s'est pas interrogé sur le sens de la vie, le sens de sa vie ? Et peu importe l'âge que nous avons, aujourd'hui plus encore, depuis que les croyances religieuses ont « prit le bord » à tort ou à raison, où le nous collectif est devenu je et laissant par le fait même un vide existentiel relégué dans la sphère du privé, nous sommes tous individuellement désormais en proie avec cette quête du sens.

Le choix de cette formation fut essentiellement motivé par un besoin de ma clientèle. Car cette dernière est souvent confrontée à la question du sens alimentée par des questionnements suite à certains évènements majeurs, tels que : la remise en question de leur couple, une réorientation de carrière, un passage à la retraite ou un choix professionnel. Aussi, après avoir moi-même conclu mon DESS en santé mentale par le cours « Histoire de vie, formation et intervention », je ressentais le besoin d'approfondir cet outil privilégié au sein de perspectives thérapeutique et de formation. Ce diplôme interuniversitaire de deuxième cycle est dispensé au sein de trois universités (TÉLUQ, UQTR, UQAR). Il est accessible au détenteur d'un premier cycle universitaire (Baccalauréat / Bachelor's degree). De plus, il tend à être de plus en plus intergénérationnel. Les cours sont dispensés généralement par des psychosociologues.

_________________

Aujourd'hui samedi 1er février, je retourne à l'école... Arrivé sur le Campus de l'Université du Québec à Trois-Rivières, ne connaissant pas les lieux, je pars à la recherche de mon pavillon. Une fois introduit, j’erre dans les couloirs, une femme me demande si je cherche une salle en particulier ? Hébété, je lui réponds par l'affirmative mais ne sachant plus mon numéro de local, elle me dit : « c'est donc vous, on vous attend ! ».  Sortie de la chambre de bain, elle m'y conduit. Je pénètre dans la salle où un professeur et neuf élèves sont assis autour d'un bureau ovale, je les salue et m'excuse de mon léger retard.

Le cours peut donc commencer,Serge Cantin, Ph. D. en philosophie et responsable du programme « Sens et projet de vie » se présente brièvement m'offrant une chaleureuse poignée de main. Il mentionne qu'il est aussi chercheur au sein du Centre interuniversitaire d’études québécoises (CIÉQ). Ensuite, très rapidement, il fait mention du caractère unique et exceptionnel de ce programme où l'on devra faire preuve de partage, d'écoute et de confidentialité. Car en effet, chacun devra s'impliquer, s'investir et s'ouvrir aux autres. Dès la première heure, le professeur nous suggère de nous présenter à l'aide d'un plan (nom, lieu de résidence, âge des parents, nombre de déménagements, métier, les motivations d'intégrer ce diplôme de second cycle etc.). Le groupe est composé majoritairement de travailleuses sociales, médecin, enseignants et théologiennes.

C'est un cours où la timidité et les fausses pudeurs n'ont pas leur place !  Au cours de notre présentation, à l'unanimité, les élèves ont fait preuve d'une grande transparence et d'authenticité concernant leur trajectoire de vie. Ce fut parfois émouvant. Une chose est certaine, c'est que nous sommes tous avide de socialisation, très curieux de mieux nous connaître. Les liens d'ailleurs n'ont  pas tardé à se créer, ne serait-ce lors du travail en sous-groupe. Aussi, un dîner est déjà organisé le dimanche 16 février dans un restaurant de Trois-Rivières (Il est à noter, que les dîners au sein de l'université se font en classe en compagnie du professeur). Il ne faut pas s’y méprendre, ce cursus est bel et bien une formation et non une psychothérapie de groupe. C’est un espace de dialogue dans le but de réfléchir et d’échanger sur la question du sens. Cependant, ce programme reste unique par son approche misant fortement sur la dynamique du groupe, l’histoire personnelle de chacun et le partage.

Ceci est le début d'une aventure où nous sommes tous très impatients de vivre intensément !

__________________

Ici-même, je joins deux fichiers PowerPoint (diapositives). L'un aborde la quête du sens au travers des écrits de plusieurs philosophes anciens et contemporains et le second soulève la question : les québécois ont-ils perdu la foi ?

Aussi, une vidéo pertinente, une chanson d'Alain Souchon qui s'interroge : Et si en plus, il n'y a personne... 

La quête du sens

Commenter cet article