Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

La vie selon Morgue - Bande annonce

Publié le par David

On reconnaîtra Claude (le chauffeur) & Maxime Mlynarczyk (chanteur). Bientôt sur vos écrans !

Sur le campus de l'UQTR, dans ma salle de cours, j'ai remarqué une affiche décrivant les points principaux d'une thèse abordant la musique métal et quelle fut mon étonnement devant certains principes édifiants soulignant la solidarité et l'esprit communautaire. Laissons donc nos a priori  et mettons nos pendules à l'heure pour souligner l'excellent travail de Jean-François Veilleux dans le cadre de son mémoire de Maîtrise faisant l'éloge de la musique métal, tremplin au pacifisme !

Jean-François Veilleux Maîtrise en philosophie 

La musique métal, un art romantique complexe, mais vivifiant 

On accuse trop souvent la philosophie de ne pas s'intéresser à des phénomènes artistiques contemporains. Or, la musique métal rassemble désormais une communauté non seulement universelle, mais aussi de plus en plus intergénérationnelle. En effet, des milliers d'individus chez nous, et plusieurs millions à travers le monde, se parlent, se rencontrent, se comprennent parfois à des kilomètres de distance et sont métamorphosés effectivement dans leur existence, dans leur quête d'une vie réussie, en pratiquant ce type de musique ou en assistant à sa mise en oeuvre, telle une communication artistique collective grandiose, vitale et régénératrice. 

Trop souvent négligée par les médias ou même accusée à tort par plusieurs mouvements 
religieux, on l'accuse souvent de la même chose que Socrate, soit de « corrompre la 
jeunesse », notamment à cause de la radicalité de son esthétique tant musicale que visuelle. 
En conséquence, pour mieux comprendre l'art musical métal, dans mon mémoire, je présente un bref aperçu de sa genèse historique, son lien intime avec la science, ses racines idéologiques, 
symboliques et culturelles, son rayonnement actuel dans le monde et quelques concepts 
philosophiques pour mieux la définir. 
 
Dirigé par : M. Claude Thérien

Commenter cet article