Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

PEF6003-00 Séminaire interdisciplinaire thématique en études familiales III

Publié le par David 大卫 Li

PEF6003-00 Séminaire interdisciplinaire thématique en études familiales III

Nous revoilà de retour en compagnie de Patricia Germain, Ph.D.  pour ce second séminaire aux études doctorales en psychologie au sein de la concentration en études familiales.

Vous me connaissez peut-être, un peu, ou au travers de mon blogue, un brin dérangeant, irrévérencieux, provocant et même parfois vulgaire. En effet, j'aime souvent amener la réflexion par des propos irritants, à la limite de la décence sémantique ou d'exemples vécus, pas toujours très conventionnel. Je convole les superlatifs, je ne résume pas toutes les apparences à leur stricte simplicité mais je m'efforce de distinguer davantage de latitudes, de non-dits, des moments moins glorieux mais qui caractérisent pourtant la réalité, celle qui est souvent minimiser, occulter, mais qui reste un fait avéré pour le praticien-chercheur. Dans une grande majorité de cas, les données, les sources relevées sont confidentielles et anonymes, le secret contractuel autorise les langues à se délier pour laisser apparaître des éléments décisifs, des fantasmes jamais verbaliser, des réalités relationnelles, émotionnelles, qui sur une période plus ou moins longue peuvent devenir symptomatique ou latent d'un chaos conjugal complètement asthénique. Après un long cheminement universitaire et expérientiel, ainsi qu'un âge respectable, je pense avoir atteint une pleine authenticité dans l'expression de tout mon être, quitte à déplaire à quelques uns-unes. Néanmoins, je ne laisse jamais indifférent ! Et c'est toujours avec une posture de bienveillance, d'écoute et de non jugement que j'aborde mes contemporains. C'est une exigence au doctorat ! Avant d'amorcer tout travail de recherche, j'ai l'obligation de me positionner, c'est ce que je fais actuellement. 

" J'ai mauvais caractère mais j'ai le coeur pur " dixit 廖, mon tendre époux au tout début de notre relation (sourires).

Alors pour ce premier cours, énumérer à quel moment j'ai été sur mon X, professionnellement parlant au cours de ma carrière... Je vous relate donc un entretien téléphonique :

Je me souviens, Ce soir, un jeune homme me téléphone en proie au désespoir. Il se dit dépressif, suicidaire. Il est étudiant étranger à Montréal, il souhaite vivement venir me consulter. Je l’informe, le renseigne, je lui vulgarise la psychopathologie et certains processus parfois complexes, à la clé, quelques exemples d’autres patients et même parfois d’amis ayant certaines ressemblances. Cependant, il reste affligé. Après deux tentatives de suicide, cela semble sans issue ! Il me mentionne qu’il consulte déjà un psychologue et que la relation thérapeutique est vide et stérile. Le poids de la culture et des croyances l’écrase dans son besoin d’exister avec cette différence insupportable car il est tout comme moi, homosexuel.

« Ta croyance te pèse comme elle m’a pesé jadis, alors que j’étais témoin de Jéhovah ». L’abcès vient d’être percé ! Je viens peut-être de lui sauver la vie… Car présentement, lui aussi est un adepte de cette religion. « Je ne peux t’aider comme thérapeute, mais je peux t’aider comme ami, petit frère ».

Peu de temps après, Justin-Henry[1], originaire de Brazzaville au Congo viendra passer les fêtes de fin d’année chez moi à Québec. Nous avons partagé énormément sur nos histoires de vie, atypiques, avec de nombreuses ressemblances. Je lui ai été d’un réel réconfort, il a brisé son terrible secret et l’isolement. Soulagé et vivement encouragé, il repartit pour Montréal. Un lien important et significatif fut créé.

 

[1] Prénom fictif.

Après vous avoir citez un de mes meilleurs coups, voici une dissonance très actuelle entres mes valeurs professionnelles et un milieu de travail sous-pression dans un contexte de COVID-19. 

Psychosociologue, intervenant en santé mentale, j'accompagne le changement. L'une des pierres angulaires de mon intervention est celle d'accompagner les résidents, personnes présentant un problème de santé mentale grave, dans les le choix et l'atteinte de leurs objectifs de vie et d'implication.

C'est une de mes forces, c'est aussi un idéal qui dans le contexte actuel est plutôt malmené. Plusieurs pierres d'achoppement viennent entraver ma pratique. En effet, les priorités sont au respect des mesures sanitaires dictées par la PCI (Prévention et Contrôle des Infections) et les différents paliers d'alerte. D'autres éléments viennent s'ajouter à la lourdeur de la tâche, une pénurie de manœuvre, un manque criant de personnel qualifié, des ressources limitées etc.