Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

1979 : Être homosexuel en France

Publié le par David 大卫 Li

Assis dans l'atrium de l'UQAR, en compagnie de Danielle Boutet, MFA, Ph.D. (Professeure, directrice des études supérieures en psychosociologie et Coordinatrice du programme court en étude de la pratique artistique) et lesbienne de surcroit, nous conversons de mes préoccupations sur la fragilité amoureuse gaie. Elle soulignait l'absence des familles auprès des couples d'orientation homosexuelle. Ses propos pourrait-être une brigue d'explication concernant l'effritement relationnelle, panacée des couples gais. 

À la lecture de ce documentaire 1979 : Être homosexuel en France, on peut considérer aujourd'hui que les temps ont bien changés, n'est-ce pas ? Cependant, chacun de nous, homosexuel, lesbienne, portons notre histoire, cette histoire où nombre d'entres-nous ont été malmenés par certains impératifs sociales, culturels, et par leur milieu professionnel, leur famille, leur amis-es. Nous ne sommes pas complètement dégagés de ses stigmates passés, qu'ils soient conscients ou inconscients. Le couple par amour est un phénomène très récent dans notre histoire occidentale. Alors imaginez, cette nouvelle réalité au sein du couple de même sexe. Quels sont ses repères ? Sont-ils calqués sur l'hétéronormativité, l'hétéro conformité ? Aussi, quelle est la réalité sexuelle d'un couple lesbien ou homosexuel, au fil du temps, dans une société hypersexualité et un milieu gai axé sur les plaisirs de la chair, ainsi qu'une époque où les codes sont en perpétuel changements. Combien de qualificatifs dénombrent notre penchant sexuel, notre préférence : polyamour, polysexuel, pansexualité, transexualité, allosexuel, altersexuels, bigenre, agenre, bisexualité, couple libre, ainsi qu' à l'heure des cyber-rencontres. Ce n'est un secret pour personne, la culture gaie reste une culture très orientée sur le sexe. Les moyens pour y accéder prolifèrent : les réseaux sociaux, sites de rencontre, une très grande variété d'applications smartphone et des lieux de drague. Il n'est pas nécessaire d'avoir les deux pieds dedans ! Le simple fait d'être inscrit à l'une de ces plateformes suggère les rapprochements, qui le plus souvent, sont dénués de projet à long terme et dépourvus d'habilités pour atteindre cet ambitieux projet. Aujourd'hui, les jeunes générations issues de l'ère numérique ont un éventail de partenaires sexuels, en grand nombre, bien différent de la réalité passée, celle de nos parents et anciens, aux conduites formatées par la religion, la culture judéo-chrétienne ou les forts préjugés de l'époque à l'égard des homosexuels.