Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Bienvenue au Doctorat en psychologie

Publié le par David 大卫 Li

Bienvenue au Doctorat en psychologie

C'est officiel ! Après quelques séminaires doctoraux et un projet de recherche approuvé par les autorités compétentes, j'ai l'honneur de vous annoncer mon admission au doctorat en psychologie. Que de chemin parcouru, n'est-ce pas ? Ne serait-ce que répondre aux nombreuses exigences pour candidater et être admis à ce programme  convoité et prestigieux.

Jeune adolescent et piètre élève, j'en rêvais déjà ! Cependant, les circonstances n'étaient pas en ma faveur. Comme je le mentionne dans mon essai, enfant, je cultivais la médiocrité. Néanmoins, aujourd'hui, il en est tout autre, j'ai échappé à ma condition, ma parole est enfin pertinente, j'ai la reconnaissance de mes pairs : universitaires, professeurs(es), chercheurs(ses). J'ai transformé de nombreux fantasmes en réalité, au moyen de mes nombreux efforts et ma persévérance, grâce à certaines rencontres aussi, ces personnes signifiantes qui m'ont encouragé à me renouveler, me dépasser, malgré un criant manque de confiance en moi et un syndrome de l'imposteur qui fut longtemps présent. Il est loin derrière moi, cet apprenti pâtissier sans cervelle, bafoué par ses semblables, longtemps ignoré et si peu estimé. Jadis, je rêvais de terres lointaines, d'Amérique, de connaissance des livres, d'amitié(s), d'amour(s), de sexe, de liberté, d'un lopin de terre, et de psychologie ! Alors, je remercie tous celles et ceux qui m'ont inspiré, qui sont aussi un exemple de rigueur, de curiosité, de discipline et d'empathie afin d'atteindre les hauteurs de l'humanité.

Sachez que je suis très ému, j'ai tellement de gratitude, je remercie l'existence. Je suis tellement privilégié d'avoir pu réalisé mes projets de vie, d'avoir rencontrer sur ce chemin sinueux et tortueux, tellement d'êtres notables qui ont bouleversé mon quotidien et influencer mon cœur et mon âme, pour tendre vers le meilleur, vous êtes une parcelle de mes atomes. J'écris ces quelques lignes avec beaucoup de fierté mais sans prétentions. Je souhaite seulement démontrer, que malgré certains heurts et plusieurs embuches sur le parcours de notre existence, tous les possibles sont susceptibles d'être accessible. Et la finalité de cette histoire est belle et bien d'aider les plus diligents et les plus démunis comme je le fais quotidiennement auprès d'une clientèle au prise avec des graves problèmes de santé mentale ou auprès de mon égal, homosexuel, en proie avec des troubles existentiels, de dépendance, d'isolement, d'une solitude abyssal ou de sens.

Néanmoins, j'ai peut-être une petite appréhension, celle de me retirer. La littérature scientifique relève qu'un grand nombre de doctorants, à l'agenda bien rempli, ont tendance à s'isoler, pour répondre au delà de leurs recherches elles-mêmes, aux multiples tâches qu'exigent des études doctorales : conférences, symposiums, colloques, congrès, publications, demandes de bourses au mérite, charges d'enseignement etc. Effectivement, les étudiants du 3e cycle vivent de la solitude en lien avec leurs nouvelles exigences académiques. Or, c'est un nouveau réseau social qui s'ouvre à moi, plusieurs chercheurs-es (de l'UQTR mais aussi d'Ottawa) m'ont déjà contacté, avec qui j'ai longuement parlé de nos préoccupations de recherche, souvent communes. Aussi, des liens se tissent avec d'autres de mes camarades, futurs promus au doctorat en psychologie, parfois d'orientation hétérosexuel et parfois gai, j'y retrouve ma fratrie (sourires).

C'est non le moindre qui va me diriger dans cette longue aventure, Carl Lacharité, Professeur titulaire au Département de psychologie et Chercheur, Docteur en psychologie, il dirige le Centre d'études interdisciplinaire sur le développement de l'enfant et la famille (CEIDEF) à l'Université du Québec à Trois-Rivières. Il est aussi chercheur au Groupe de recherche et d'intervention auprès des enfants vulnérables et négligés (GRIN), ainsi qu'à l'Institut universitaire jeunes en difficulté (IUJD).

Et Patricia Germain. Chère Patricia, Professeure au Département des sciences infirmières de l'UQTR, elle est Chercheuse au CEIDEF et l'IUJD. Elle possède un doctorat en sciences appliquée, elle détient aussi un prix d'excellence en enseignement UQTR 2014-2015.

Vous l'avez compris, je suis en co-direction et le thème de ma recherche sera les couples de même sexe en contexte d'adoption. Et comme une bonne nouvelle n'arrive jamais seule, je serai complètement financé étant récipiendaire d'une bourse pour les 3 prochaines années, si je garde bien sûr le même rendement.

Aussi, je souhaite remercier celles et ceux qui ont soutenu ma candidature, chers(e) professeurs(e), Louise Rosenberg, chargée de cours dans le programme de deuxième cycle sur le Sens et Projet de vie, Luis-Adolpho Gomez-Gonzales, professeur à l'UQAR et président du réseau québécois pour la pratique des histoires de vie et Pascal Galvani (qui fut jadis, lui aussi, en échec scolaire), professeur et ancien directeur de la maîtrise en étude des pratiques psychosociales à l'UQAR.

Avec mes sincères remerciement,

David, doctorant en psychologie.

  

 

Louise Rosenberg & Vitor Pordeus, Md., Psychiatre, immunologue, chercheur en psychiatrie transculturelle, McGill University

Louise Rosenberg & Vitor Pordeus, Md., Psychiatre, immunologue, chercheur en psychiatrie transculturelle, McGill University

Pascal Galvani

Pascal Galvani